Etait-ce finalement mon comportement le problème? 💜Et pourtant, si c’était à refaire, je referais probablement la même chose…

➡️Il y a quelques années, il m’est arrivé une histoire qui m’a sincèrement chamboulée et qui continue aujourd’hui à me questionner.
Je choisis ici de vous la raconter en la découpant en plusieurs actes car vous verrez que chaque acte apporte son lot de questionnements.

📌𝐀𝐜𝐭𝐞 𝟏: La scène se passe à Roubaix, à la sortie de mon travail alors que je regagnais ma voiture.
Arrivée sur le parking, j’entendis des cris et je vis alors une femme en train d’être violentée par un homme.
Je devais prendre une décision rapidement. Pour moi, il était inconcevable de faire semblant de n’avoir rien entendu, de prendre ma voiture et de partir.
Et en même temps je ne me sentais pas d’intervenir directement…
Le commissariat étant juste derrière le parking, je décidai alors d’aller chercher la police. Mais avant cela, je suis allée toquer à la fenêtre d’une voiture dans laquelle se trouvait un homme pour qu’il intervienne.

👉Aurais-je dû intervenir directement? Devais-je impliquer cet homme? Après tout pourquoi lui demander de faire quelque-chose que je n’osais pas faire moi-même?

📌𝐀𝐜𝐭𝐞 𝟐: A peine deux minutes plus tard, je revins avec trois policiers qui se sont rendus auprès de la femme, l’agresseur était alors toujours présent.
Par contre, l’homme à qui j’avais demandé d’intervenir ne l’avait pas fait.
Il vint à ce moment me voir et me demanda sur un ton de reproche:
« Mais pourquoi êtes-vous intervenue? »
Et ajouta:
« Moi des scènes comme celles-ci j’en vois tous les jours dans le métro et je n’interviens pas car sinon ça risque de me retomber dessus! » ( Il travaillait pour une grande société de transport en commun).
Il me demanda alors dans quel domaine je travaillais, je lui répondis que je travaillais au sein d’une association tutélaire.
Et là il enchaîna:
 » Ah mais c’est pour ça que vous vous êtes sentie obligée d’intervenir car vous avez un petit coeur! »

Et me voilà alors à essayer de le convaincre d’intervenir dans ce genre de situations! Prenant pour cela pour exemple, que s’il s’agissait de sa fille ou sa femme qui se faisait agresser, il serait bien content qu’une personne au petit coeur intervienne!

j’ai aussi compris que dès le départ, il avait bien vu depuis sa voiture que cette femme se faisait malmener…

👉Avait-il raison? Est-ce parce que j’ai un « petit coeur » que je suis intervenue?
A ce moment là, j’étais convaincue que non, mais c’était sans compter sur ce qu’il s’est passé juste après…

📌𝐀𝐜𝐭𝐞 𝟑: Les policiers vinrent me voir et m’expliquèrent qu’en réalité cette femme se faisait violenter par son petit ami et qu’elle ne souhaitait pas porter plainte…
Ils ajoutèrent que comme l’agresseur m’avait repérée ( en plus ce jour là, je portais un manteau rouge et conduisais une voiture jaune…), il était dans mon intérêt de partir rapidement…

👉Mais alors, était-ce vrai? Lorsqu’on veut aider une personne qui se fait agresser, ça nous retombe dessus?! (Voyez aussi ici un bel exemple de triangle de Karpman!).
Aurais-je dû alors m’abstenir d’intervenir?
L’acte final de cette histoire répondra de lui-même à cette question.

📌𝐀𝐜𝐭𝐞 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐥: Je repris alors ma voiture tout en continuant à me demander si mon attitude avait été la bonne.
Et là me revint en mémoire, un « fait divers » qui s’était passé quelque jours auparavant. Celui-ci m’avait d’autant plus marquée qu’il s’était produit à l’endroit même où je me rendais quelque temps auparavant une soirée par semaine…
Une femme qui sortait de son cour du soir avait été retrouvée morte sur le parking de l’école… Connaissant l’endroit, j’avais alors trouvé curieux que le crime puisse avoir eu lieu sans que personne n’entende rien.
En repensant à cela, me revint cette phrase en tête  » Je n’interviens pas sinon ça risque de me retomber dessus »…

❗ ❗ ❗Alors non, je n’ai pas spécialement un petit coeur mais j’ai comme tout le monde un coeur. Et c’est ce coeur qui m’a poussée à intervenir ce jour-là et si c’était à refaire je le referais car ne rien faire pourrait avoir des conséquences bien plus graves!

Petit ou grand coeur, ne trouvez-vous pas que l’essentiel est d’être encore capable de se mettre à son écoute?

Please follow and like us:
Pin Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez plus de conseils et astuces bien-être

au sein de mon groupe facebook!

Je rejoins le groupe!